Houette1

Improvisation sur un film muet: mardi le 1er novembre 2016 à 20h30

usherLe film : la Chute de la maison Usher, un classique du cinéma muet réalisé par John Epstein en 1928. Ce film est l’adaptation d’une nouvelle d’Edgar Poe.

Appelé par Lord Roderick Usher, inquiet de la santé de sa compagne, avec laquelle il vit dans une maison perdue au milieu des étangs, un de ses amis se rend dans ce lieu chargé d’angoisse et d’énigmes. il trouve le maître de céans en train de peindre avec acharnement le portrait de son épouse ; celle-ci s’étiole dans cette atmosphère lugubre, transmettant le peu de vie qui lui reste au portrait. Un jour, elle s’effondre. On l’enterre dans la crypte du parc. Mais Roderick est persuadé qu’elle n’est qu’endormie. Elle sortira seule de la tombe par une nuit d’orage, tandis que la foudre tombe sur la maison Usher.

guillaume-nussbaumL’organiste : Né en 1986, Guillaume NUSSBAUM est organiste à la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Il est également co-titulaire au Temple Neuf et à l’église réformée St-Paul.

Après ses études à l’Ecole Nationale de Musique de Mulhouse et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg, il intègre, parallèlement à l’Université de Strasbourg, la Haute École des Arts du Rhin et décroche successivement, pour l’orgue et le clavecin, un prix de Perfectionnement, un Master en Interprétation musicale et un diplôme de Spécialisation, accompagnés des plus hautes distinctions.

Formé ensuite à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg ainsi qu’à la Hochschule für Musik und Theater de Munich, il doit l‘essentiel de sa formation à Martin Gester, Bernhard Haas, Aude Heurtematte, Francis Jacob, Christophe Mantoux, Jean-Paul Rey et Aline Zylberajch.

Guillaume Nussbaum se distingue ces dernières années sur le plan international : lauréat du Concours international d’orgue de Béthune en 2006, on lui décerne le premier Prix ainsi que le Prix du public au Concours international d’orgue « Pierre de Manchicourt » en 2010. L’année suivante, il est lauréat du « Grand Prix Bach » de Lausanne, et en 2013 il est lauréat du concours international Gottfried Silbermann de Freiberg.

Dès lors, il partage son temps entre des activités de concertiste, de musicien d’église et d’enseignant ; son goût pour les instruments à claviers (orgue, clavecin et clavicorde) l’amène à explorer un répertoire qu’il souhaite aussi vaste que possible.
Professeur d’orgue à l’école de Musique et de Danse de Wissembourg, il enseigne également au département de musicologie à l’Université de Strasbourg.